A propos Welcome Madame photographe et vidéaste film de mariage Marseille
9
page-template-default,page,page-id-9,ajax_fade,page_not_loaded,,vertical_menu_enabled,qode-theme-ver-10.1.1,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0.1,vc_responsive

À Propos

icon gramophone

Un duo exceptionnel

un photographe et un vidéaste de mariage.

 

Le but de Welcome Madame est simple : pouvoir vous fournir le plus beau souvenir du jour le plus exceptionnel de votre vie.

Pour cela, dès la première prise de contact nous mettons en place une relation de confiance avec les mariés. Il est indispensable pour nous de bien vous connaître. Vous rencontrer est nécessaire pour mieux vous accompagner et vous apporter conseil et soutien.

Cet accompagnement prend tout son sens le jour du mariage. Nous nous connaissons déjà. Il n’y a pas d’appréhension comme cela pourrait être le cas face un inconnu et, surtout, nous sommes très heureux de partager ce moments avec vous.

Notre façon de travailler

Lors d’un reportage de mariage, pour la photographie comme pour la vidéo, ce sont vos émotions qui construiront les souvenirs que nous captureront. Un sourire, une larme, un fou rire ou la complicité d’un regard.

Travaillant à l’instinct, sur le vif, tels des reporters, nous sommes des créateurs artistiques de souvenirs toujours à l’affût de l’image, de l’instant, du moment rare générateur de créativité. Nous nous adaptons au fonctionnement des mariés. Cela leur permet d’avoir beaucoup de liberté. Et même si nous ne sommes jamais loin de vous, notre discrétion peut parfois vous faire oublier notre présence !

Nous nous attachons à vous fournir une œuvre audiovisuelle artistique unique et fidèle à la réalité de l’événement. De cette façon, rien n’est dénaturé. Vos souvenirs restent intacts et sublimés.

Avoir un duo composé d’un photographe et d’un vidéaste c’est avant tout avoir avec vous un vrai binôme à votre disposition. Un binôme qui se connait parfaitement. Qui est confiant, qui est inter-stimulé dans sa créativité, qui à plus d’idées, qui est plus cohérent. Avoir un duo de photographe et de vidéaste c’est aussi l’assurance d’avoir un reportage global de votre mariage enrichit par deux visions. La photo immortalisant en chaque instant tandis que le vidéo redonne vie aux souvenirs en les animant.

icon epingle

Notre duo :

Colas (le photographe)

 

Mon histoire de photographe de mariage

J’ai 37 ans, je suis en couple et père d’une adorable petite fille. Je suis photographe de mariage mais je fais aussi des reportages pour les entreprises, du portrait et des photos de paysage sur Marseille, en Provence et un peu partout autour du monde.

Je suis photographe depuis de six ans. Avant cela, j’étais historien des jardins. J’avais la charge de faire des recherches afin de préserver les jardins à valeur historique pour le service de la culture et du patrimoine d’une grande ville. La photographie est arrivée dans ma vie à ce moment là, entre deux cartons sortis des archives. Ça a été une révélation. J’ai tout lâché pour me consacrer à la photographie. C’était risqué car j’ai décidé d’apprendre cette passion en autodidacte. Un peu en faisant l’école de la rue. Ça n’a pas été simple tous les jours ! Au début, la photographie de mariage ne m’intéressait pas, mais vraiment pas du tout.

Je ne comprenais déjà pas l’intérêt qu’on pouvait avoir à se marier, alors faire des photos lors d’un mariage… C’était tout comme la photographie sociale. Par chance, j’ai été embauché comme photographe de presse à la rédaction d’un journal régional. Ce que l’on me demandait allait à l’encontre de tout ce que je faisais. Et j’ai découvert les gens, et surtout, leurs histoires. Ça m’a rapproché d’eux. Et mettre leur histoire en image est devenu un besoin.

Le reportage photographique de mariage s’est imposé naturellement à moi. Ce que je vivais, les émotions que je ressentais, j’ai eu besoin de les retranscrire en photos et de les partager. Je crois qu’il n’y a que lors d’un mariage avec cette profusion de sentiments et de charges émotionnelles qu’il est possible de retrouver espoir dans l’être humain.

Ma rencontre avec Yoan

J’entamais tout juste ma deuxième saison des mariages en Provence. Tout allait bien. Les éléments que je mettais en place depuis un an commençaient à porter leurs fruits. La preuve, j’allais réaliser un reportage pour un mariage juif à Toulon. J’étais très enthousiaste et en même temps un peu stressé car je n’avais encore jamais fais de mariage juif. On m’avait dit : “tu vas voir, ce sont des mariages complétement dingues. Ça ne s’arrête jamais”. Bref, je ne savais pas trop à quoi m’attendre.

Je terminais mon repérage sur le lieu de la réception quand j’ai vu Yoan arriver. Je ne pense pas avoir vu quelqu’un d’aussi jeune et d’aussi décontracté. Sa démarche était sûre. J’ai tout de suite su que j’avais à faire à un fonceur. On allait bosser, on allait bien bosser !

La mariée avait pas mal de retard et le planning de l’après-midi avait prit un coup dans l’aile. Mais rien ne semblait déranger Yoan. Il allait parler au gens, il se renseignait sur tout, il faisait des images d’illustration… Ça me faisait vraiment plaisir d’avoir avec moi un mec carré, droit et rigoureux. Je me permets de le dire car ce n’est vraiment pas tous les jours que l’on travaille avec des techniciens comme ça ! En plus de cela, Yoan faisait énormément de mariages juifs. On a pas mal échangé à ce sujet et son aide m’a vraiment été précieuse. Je m’en serais sorti difficilement sans son expérience, sa générosité, et ses conseils.

Une fois que nous avons pu commencer à travailler, l’entente a été immédiate et simple. On partageait nos idées de plans, l’espace, etc… Chacun évoluait sans gêner l’autre. Ça a fonctionné très vite. A la fin de la soirée, nous sommes restés parler un long moment avant de partir. Sa vision de la vidéo, du reportage de mariage, de la philosophie de nos métiers était très proche de la mienne. Je savais qu’on allait être amené à se revoir et ce fut le cas.

 

Une petite anecdote de mariage

C’était au cours d’un mariage franco-ukrainien dans le sud-ouest de la France. La mariée est venue vers moi pour me prévenir qu’il y allait avoir une surprise lors du lancé du bouquet. Toutes les demoiselles étaient en place et prêtent à jouer des coudes pour récupérer le bouquet. Au moment du lancer, la mariée à brusquement stopper son geste. Elle s’est retournée et est parti donner son bouquet à l’une des invités. Le compagnon de cette dernière s’est alors agenouillé devant elle pour lui faire sa déclaration. Elle à dit oui ! C’est un superbe moment, partagé par tous et j’étais là pour l’immortaliser. Merci à eux.

 

Un mot sur Yoan

C’est une personne de confiance, riche d’un immense talent. Il a le sens du partage et il est perfectionniste. Il est fait de valeurs nobles. Il a toujours le sourire. Pour lui, chaque problème a une solution. Il ne renonce jamais. Il donne une très bonne dynamique à notre duo. Sa jeunesse et son insouciance m’amène une vraie fraîcheur.  Il fait partie de ces personnes qu’on ne croise que trop peu souvent au cours d’une vie. C’est pour ça qu’il me tarde d’être au mariage suivant. Je sais que je vais passer un bon moment.

 

Un défaut ?

Il parle beaucoup.

Yoan (le vidéaste)

 

Je suis originaire d’Aix-en-Provence. Après des études supérieures en cinéma et en management (diplômé en 2010), j’ai orienté mes premières expériences professionnelles vers la fiction télé comme assistant à la mise en scène.

J’ai ensuite acquis de solides connaissances en image comme cadreur en programme télé pour évoluer vers la direction de projets au sein de sociétés de communication télé et web. Mes travaux m’ont permis de me retrouver sur des films humanitaires, des documentaires, des films d’auteurs…

C’est là où j’ai commencé à développer une vrai sensibilité créatrice et que j’ai voulu plus travailler sur des sujets humains.

Aujourd’hui, je dirige une entreprise de production photo/vidéos institutionnelles (entreprises en commandes privées) et de communication (pub, télé, web). J’ai participé à différents projets pour les villes d’Aix-en-Provence et de Marseille, des créations de livres d’art, des partenariats avec des sociétés audiovisuelles du sud de la France et à Paris.

L’air du numérique évoluant toujours, j’étudie à présent le marché de communication internet et des nouveaux médias numériques. Des premiers projets dans ce sens sont déjà en cours au près d’entreprises Marseillaises.

Ma rencontre avec Colas :

J’ai rencontré Colas lors de la préparation d’une houppa (mariage juif). Pour ma part j’étais déjà spécialisé dans la réalisation de films de houppa, ce qui peut être un exercice délicat quand on travaille pour la première fois lors de cette cérémonie. Colas lui découvrait la houppa et bien que surpris de l’intensité de l’événement, il a su de suite s’adapter et fournir un travail professionnel. Ce n’est pas donné à tout le monde de s’adapter si facilement!

Colas est un photographe perfectionniste et attaché à satisfaire les mariés, il aime le contacte des gens et les ambiances de fêtes. Il est très intéressant de travailler avec lui car la créativité et la qualité des images réalisées bénéficient d’une inter-motivation que l’on développe au contacte de l’autre en cherchant à atteindre la perfection dans nos images. Une sorte de compétition à la meilleure image dont bénéficient les mariés!

Dès ce premier contact il est apparu que travailler ensemble était une évidence. C’est à ce moment que WELCOME MADAME a vu le jour pour présenter et proposer notre travail aux futurs mariés.

Pour vous décrire Colas simplement, il est à la fois calme, attentif, réservé, perfectionniste et talentueux. Il est très professionnel et très demandé. Je remarque souvent que les mariés prennent rapidement confiance quand nous arrivons près d’eux. J’aime constater et que les mariés nous confient que notre présence aide au bon déroulement de la journée de leur mariage, c’est une vraie valeur ajoutée de travailler ensemble.

Un mot sur Colas

Il m’a demandé de trouver un défaut en parlant de lui, ce n’est pas évident mais je dirais qu’il a fait une biographie trop longue pour se présenter !